Se marier/pacser
mais pas à tout prix

Se marier, se pacser est un acte d'engagement important qu'il est naturel d'avoir envie de célébrer avec sa famille et ses amis.
Mais ces célébrations ont un coût. Selon l'Insee, le budget moyen d'un mariage traditionnel est estimé à 11 800 euros. Heureusement, quelques astuces permettent de réduire la facture !

Le saviez-vous ?

En 2012, deux Pacs ont été conclus pour trois mariages célébrés. Source Insee

Choisissez bien la date et le lieu de votre cérémonie

Préférez le hors saison :

Sept mariages sur dix ont lieu entre mai et septembre. Loi de l'offre et de la demande oblige, durant ces mois, les salles de réception sont plus difficiles à trouver et les marges de négociation sur les prix plus restreintes. Eviter la saison haute vous permettra d'économiser en moyenne 30%.

Mettez le cap sur la campagne :

Les prix des salles et diverses prestations sont généralement beaucoup plus élevés dans les grandes villes.

Anticipez

Plusieurs mois à l'avance, établissez une liste détaillée des postes de dépenses pour obtenir une première idée de votre budget prévisionnel. Il vous sera ensuite plus facile de faire l'impasse sur les prestations les plus superflues. En vous y prenant à l'avance, vous vous laisserez également le temps de traquer les bonnes affaires.

Haut de page

Le saviez-vous ?

Il est possible de modifier un contrat de mariage au bout de 2 ans, avec l'accord des deux époux.

Réduisez le coût des dépenses incontournables

Le contrat de mariage ou de Pacs :

L'enregistrement en mairie des mariages établis sous le régime de la communauté réduite aux acquêts est gratuit. Il en va de même pour l'enregistrement des conventions de Pacs au greffe du Tribunal de Grande Instance. En revanche, l'établissement d'un contrat devant notaire a un coût, de l'ordre de 400 euros, variable selon le montant et la nature du patrimoine des futurs mariés ou pacsés.

La cérémonie :

Il est de coutume de fleurir et décorer la mairie ou le lieu de culte. Si vous vous unissez en haute saison, il y a de fortes chances pour que vous ne soyez pas le seul couple du jour. Demander à entrer en contact avec les couples qui vous précèdent et vous succèdent et proposez-leur de mutualiser les frais de décoration.

L'outil pratique :

Disponible sur internet, le calculateur de budget lemariage.com autorise deux modes de calcul différents. Le premier consiste en l'addition de vos différentes dépenses. Le second propose une répartition des postes en fonction d'un budget prédéterminé et du nombre d'invités.

Faites-vous sponsoriser

Négociez avec vos prestataires des réductions en l'échange d'une publicité discrète sur les lieux de votre fête (cartes de visite, flyers...).

Haut de page

Offrez-vous une tenue de rêve à prix cassé

S'il est assez facile de trouver un élégant costume pour homme dans les enseignes de la grande distribution, le choix de la robe de mariée s'avère souvent plus complexe. Plusieurs alternatives permettent cependant de s'offrir une robe de rêve à moindre coût.

La grande distribution :

A Paris, le magasin Tati est connu pour proposer une large collection de robes de mariées et de cérémonie à petits prix. D'autres enseignes lui ont depuis emboité le pas. C'est le cas notamment de Kiabi qui, pour la première fois cette année, propose une robe de mariée à partir de 60 euros ou encore du site de vente par correspondance La Redoute qui présente trois modèles de la marque Brigitte Bardot entre 69 et 249 euros.

Les destockages et fins de collection :

La plupart des grandes marques de robes de mariées proposent des fins de collections à des prix considérablement réduits, de l'ordre de 50 à 60%. Certaines organisent également des ventes de leurs modèles de présefntation. Affichés jusqu'à 70% moins cher, ils n'existent souvent qu'en une seule taille. Inspectez bien la robe pour vérifier qu'elle n'a pas été tâchée ou abimée par les essayages successifs.

Le fait-main :

À défaut d'être soi-même dotée de doigts de fée, il est facile de trouver près de chez vous une couturière capable de coudre une robe sur mesure pour quelques centaines d'euros. Si vous manquez d'inspiration, de nombreux patrons sont disponibles dans le commerce. Vous pourrez même y trouver des modèles iconiques comme la célèbre robe de Pipa Middleton.

Les sites de vente sur Internet :

À condition de prendre ses mesures avec précision et de s'assurer des conditions de retour, les sites Internet permettent souvent de réaliser de substantielles économies. Certains sites nord-américains distribuent de grandes marques de créateurs à des prix défiant toute concurrence. Attention à prévoir un délai suffisant pour échanger votre robe au besoin et à tenir compte des frais de port (ils sont indiqués par le site) et des frais de douane, environ 20% du prix de la robe.

La location :

La robe de mariée n'étant généralement destinée à être portée qu'une fois, pourquoi ne pas la louer ? C'est l'occasion de s'offrir un modèle grand luxe tout en préservant son budget. De nombreux sites proposent des locations à la journée ou à la semaine, certains professionnels, d'autres réservés à l'échange entre particuliers. Les prix moyens sont de l'ordre de 100 euros la journée, frais de pressing compris.

La seconde main :

Aux Etats-Unis, il est de tradition pour une mère de léguer sa robe de mariée à sa fille. En France, la coutume est moins répandue mais de plus en plus de boutiques de seconde main permettent de trouver de luxueux modèles et toute une série d'accessoires à prix cassés. Rien n'empêche ensuite d'y apporter quelques modifications pour en faire une robe unique.

Mettez vos invités à contribution

Si vous avez des amis coiffeur, photographe, musicien ou DJ, proposez-leur de vous offrir en cadeau votre mise en beauté, un reportage photographique, une animation musicale...

Haut de page

Organisez une réception à prix maitrisé :

A défaut d'un budget vous permettant de louer le château de Versailles, il est tout à fait possible de réunir vos convives dans un endroit de charme sans pour autant se ruiner.

Le mariage en plein air :

Pour les mariages prévus durant la belle saison, emprunter le jardin d'un ami ou d'un membre de la famille pour y planter un chapiteau de réception est une solution bucolique et peu coûteuse…

Le restaurant :

Certains restaurants acceptent volontiers de privatiser leur salle pour les mariages. Cette formule est souvent avantageuse puisqu'elle évite les frais de location d'une salle… à condition bien sûr que le prix du menu ne fasse pas exploser l'addition.

La location de salle :

Certains moteurs de recherche permettent d'obtenir des tarifs de location très avantageux. Pensez également aux sites de locations entre particuliers qui réservent parfois de bonnes surprises malgré un catalogue souvent limité. Les salles municipales peuvent constituer une alternative bon marché bien qu'elles impliquent souvent un gros effort de décoration. Quel que soit votre choix, prenez le temps de visiter les lieux avant de vous engager et faites-vous préciser les conditions de la location (exclusivité des lieux, durée de la location, capacité de la salle, accessibilité, libre choix des prestataires…).

Le traiteur :

Le repas constitue l'un des principaux postes de dépenses de la fête. Pour trouver le prestataire idéal, commencez par vous renseigner auprès du loueur de salle, faites également fonctionner le bouche à oreille. Si aucune des adresses fournies ne vous convient, consultez les moteurs de recherche sur Internet. Avant de vous décidez prenez le temps de comparer les prix et de goûter les plats proposés.

Les vins :

Au restaurant comme dans les mariages, les vins et champagnes font très vite monter l'addition. Il est cependant possible de diminuer le budget vins de 10 à 40% en les achetant directement à un producteur ou en passant par des sites spécialisés.