Le DIY*: Mettez
la main à la pâte

*acronyme de Do It Yourself, littéralement « faites le vous-même ».
Cette expression désigne les activités visant à créer des objets de la vie courante par ses propres moyens, de manière artisanale.

Désir d’économie ou simplement plaisir de faire soi-même, les français sont les champions européens du bricolage et de la décoration. Nous serions ainsi 80 % à déclarer faire du bricolage chez nous et la parité dans ce domaine est parfaitement respectée puisqu’un bricoleur sur deux est une bricoleuse !

940 €

c’est le budget moyen annuel consacré par un foyer aux travaux de décoration et d'aménagement de leur logement.

L’upcycling, vous connaissez ?

Porté par la prise de conscience de notre société pour les enjeux environnementaux, l’upcycling, en français recyclage par le haut ou surcyclage, a le vent en poupe. Subtil mélange de récupération et de détournement d’objets, il permet de créer des univers décoratifs originaux tout en réduisant considérablement son budget déco.

Le principe de l’Upcycling

A la différence du recyclage, l’upcycling vise à détourner un objet en fin de vie pour lui donner un second souffle. Les applications sont infinies. Une boite de conserve s’équipe d’un joli cordon électrique pour devenir lustre design, une échelle en bois devient un support d’étagères, une palette de chantier, poncée et « chaussée » de grosses roulettes, se transforme en table basse….
Un peu partout en France, des associations ou collectifs se proposent d’enseigner les rudiments de l’upcycling, de louer un espace de travail, des outils, des machines, ou encore de collecter, d’échanger des objets, des matériaux, etc.

Quelques bonnes adresses

Où trouver des idées ?

Internet et les réseaux sociaux sont une source d’inspiration inépuisable tant sont nombreux les adeptes de l’ucycling postant photos et conseils. Retrouvez ci-dessous notre selection des sites pour vous donner des idées :

Vendez vos créations !

Vous voulez vendre vos créations sur le net ? Rendez-vous sur la plateforme collaborative Etsy.
Principal avantage : Aucun abonnement n’est requis et la mise en vente d’un article ne coûte que quelques centimes. Des frais de transaction sont, en revanche, facturés sur le montant de la vente avec un faible pourcentage (hors frais de port) auxquels s’ajoutent une commission sur le paiement s’il s’opère via le système de la plateforme, mais cela vous assure le règlement !
etsy.com

Haut de page

Apprendre à bricoler
comme un pro

Accessible au plus grand nombre à condition de faire preuve de patience et de minutie, les travaux de bricolage ne s’improvisent pas pour autant. Fort heureusement, il existe désormais de nombreux moyens pour apprendre les bons gestes.

Se former en magasin

Les ateliers de bricolage des grandes enseignes (Castostages, ateliers pédagogiques de Mr.Bricolage…) vous permettent d’apprendre à utiliser les matériaux et matériels vendus en magasin pour être sûrs de réussir votre projet de décoration ou de bricolage. Renseignez-vous directement à l’accueil des magasins les plus proches de chez vous pour connaître les prochaines thématiques abordées et les conditions de participation aux stages.

Les vidéos à voir avant de se lancer

Animateurs de télé, professionnels du bâtiment ou de la décoration ou simples passionnés, de nombreux bricoleurs profitent du Net pour partager en images leurs astuces et conseils.

Profiter des conseils des internautes

Suivre des cours en ligne
en toute liberté !

S’inspirant des MOOCS, ces fameux cours gratuits en ligne proposés sur Internet par les plus grandes universités et écoles du monde, Leroy-Merlin propose Le Campus : une plateforme de 106 cours de bricolage en ligne classés par thèmes, pièces ou univers.

Haut de page

S’équiper et acheter ses fournitures à moindre frais

Souvent assez onéreux à l’achat, les outils et matériels de bricolage, passent pourtant le plus clair de leur temps dans leurs boîtes. Pour preuve, une perceuse électrique n’est utilisée en moyenne que 12 minutes par an1. Bonne nouvelle, il existe désormais de nombreux moyens de bénéficier du meilleur équipement sans avoir à casser sa tirelire.

Profiter des bricothèques de quartier

En plein essor en France, les bricothèques permettent de louer du petit outillage à peu de frais. Leur principe de fonctionnement est calqué sur celui des bibliothèques. Après avoir souscrit un abonnement annuel modique, généralement de l’ordre d’une dizaine d’euros, les adhérents ont accès à un vaste parc de matériels. Chaque location donne lieu au dépôt d’un chèque de caution, de la valeur de l’objet loué, retournée au moment de la restitution du matériel.

Louer du matériel entre particuliers

Le secteur du bricolage et de la décoration n’a pas échappé à la mode de la location entre particuliers. Les loueurs y trouvent l’opportunité d’arrondir leur fin de mois et de rentabiliser leurs achats, les bricoleurs en mal d’outils celle de profiter de bon matériel à peu de frais.

LE BON PLAN ?

Trouver la bonne occasion

Autre pratique à la mode, les vide-greniers, vide-garages et autres bourses d’échanges sont un excellent moyen de s’équiper à petit prix à condition toutefois de ne pas avoir de délai à tenir : trouver l’objet convoité peut prendre un peu de temps.

Se fournir à bas coût avec les fins de chantier

Parce qu’il est rare de pouvoir acheter la juste quantité de fourniture nécessaire à son chantier, de nombreux particuliers mettent désormais en vente leurs « fins de chantier ». Une solution idéale pour les petits budgets et qui en plus, lutte contre le gaspillage !

OÙ TROUVER LES ANNONCES ?

Profiter d’un large choix aux meilleurs prix avec les plateformes d’achat

Place de marché, entièrement dédiée au bricolage et au jardinage, ManoMano, anciennement monechelle.fr, rassemble les catalogues de plus de 180 marchands et propose quelque 400 000 références à des prix exclusifs. Le site garantit la sécurisation des transactions en conservant sur séquestre le montant des paiements jusqu’à la livraison.

1 Source LSA

Traquez les soldes et promotions !

Soldes, promotions, déstockages sont courants dans les grandes enseignes. Pour connaître les opérations en cours, rendez-vous sur les sites :

Haut de page

Demander un coup de main pour faire baisser les coûts

Se faire aider pour réparer son matériel plutôt qu’acheter du neuf

Les Repair Cafés
Tout droit venus des Pays-Bas, les Repair Cafés visent à lutter contre l’obsolescence programmée en donnant la possibilité aux particuliers de faire réparer toutes sortes d’objets par des professionnels bénévoles ou d’avoir accès à des outils et matériels de bricolage pour assurer eux-mêmes leur réparation tout en bénéficiant de conseils d’experts. La plupart du temps la prestation est gratuite mais les participants sont invités à faire un don du montant de leur choix pour soutenir le Repair Café.

Faire appel à la solidarité ou aux associations

Manque d’espace, d’outillage ou de connaissances sont autant d’obstacles à surmonter pour les candidats bricoleurs. Forts de ce constat, de nombreuses associations ou organismes privés proposent des ateliers collectifs ou solidaires. Les tarifs varient selon les formules, adhésion à l’association, location de l’atelier à l’heure …. Renseignez-vous auprès de la Maison des associations ou la mairie de votre ville !

S’échanger services et expertises

Coups de main spontanés entre voisins ou amis, système d’échange local (SEL), plateformes internet de trocs de services, l’entraide entre particuliers reste aujourd’hui le moyen le plus économique de s’adjoindre compétences et huile de coude sans exploser son budget… à condition bien sûr d’être prêt à rendre la pareille !